Sorata, court séjour, toujours plus haut. 26/27 juillet 2015

  • Cathy Ferré
  • Bolivie
Sorata, court séjour, toujours plus haut. 26/27 juillet 2015
Sorata, court séjour, toujours plus haut. 26/27 juillet 2015

Le Guide du Routard disait dans sa page consacrée à Sorata: "Voilà l'un des plus beaux villages des Andes boliviennes, posé à 2700 m d'altitude au pied de l'imposant Illampú, 6362 m". Idem dans le Petit Futé qui parle d'un des "plus beaux sites de Bolivie, coincé entre les hautes altitudes et les basses vallées amazoniennes". Donc on ne pouvait pas rater ça, alors on a pris un mini bus (départ près du cimetière de La Paz) et on a emprunté la magnifique route qui mène en quatre heures à Sorata, traverse El Alto et le nord de l'Altiplano, bifurque vers le lac Titicaca, longe la Cordillère Royale, le Huayna Potosí, le Cerro Condoriri, grimpe vers un col à 4400 m au dessus du niveau de la mer, flirte avec les nuages, puis dégringole dans la vallée. Le Routard exagère un peu, le village lui même n'a rien d'extraordinaire à part une place centrale agréable et très animée, et un nombre impressionnant de restaurants pour une aussi petite localité mais le cadre est vraiment magnifique, dominé par les sommets enneigés. Nous nous sommes donc installées pour deux nuits au simplissime Residencial Don Beto, à deux pas de la plaza, avec vue sur le grand jardin fleuri et nous avons vite organisé une excursion au bureau des guides.

Sorata, court séjour, toujours plus haut. 26/27 juillet 2015

Après quelques hésitations, nous avons décidé de faire la randonnée pour la Laguna Chillata. En fait, on avait le projet d'aller plutôt à la Gruta San Pedro qui semblait (toujours dans nos bibles routardes et futées) plus facilement accessible mais on s'est laissé convaincre par le guide en chef qui nous a certifié que l'essentiel de la montée se faisait en 4/4, que pour arriver au but, une heure et demie de marche (presque plate!) suffirait et qu'ensuite il ne resterait plus qu'à redescendre au village en 3 heures par des chemins champêtres...... Rendez-vous a donc été pris pour le lendemain, lundi 27 juillet, à 8 heures du matin.... Et départ en taxi brinquebalant (pas en 4/4!) avec Pedro, notre accompagnateur, un paysan du coin.

Au lieu de la courte ballade de santé annoncée par notre interlocuteur de la veille (qui cherchait en fait à nous vendre le tour le plus cher), ça a été une ascension plutôt rude! Après presque une heure de piste qui grimpait, grimpait, et me faisait blêmir à l'idée qu'il faudrait redescendre tout ça à pied, on est arrivé au point de départ à 3600 m de haut et on a commencé à marcher: il s'agissait d'atteindre la fameuse lagune à 4200 m... 600 m de dénivelé à cette altitude, tu parles d'une petite promenade "plate, d'une heure et demie"! La montée sur des chemins escarpés et très abrupts a duré presque le double du temps prévu, entrecoupée de nombreux arrêts pour reprendre haleine.... Mais j'y suis arrivée! Épuisée et en râlant souvent mais j'y suis arrivée..... Et ça en valait la peine: partout des panoramas grandioses sur l'Illampú, les pentes couvertes de champs, des villages perdus au bout de nulle part... Et la lagune (sacrée bien sûr et objet de nombreuses légendes), d'un bleu profond, avec des tas de beaux reflets.... On y a passé une bonne heure de repos, à admirer le paysage avant d'entreprendre la longue descente qui, somme toute, a été plus facile que ce que je craignais et nous a fait passer par des sentiers absolument ravissants.

On en a eu plein les pattes mais aussi plein les mirettes.....

Vous imaginez que, le soir, on n'a pas eu besoin de se faire bercer pour s'écrouler au lit.... Extinction des feux à huit heures!

Comme d'habitude, pensez à cliquer sur les photos pour les agrandir et les voir en entier.

Sorata, court séjour, toujours plus haut. 26/27 juillet 2015Sorata, court séjour, toujours plus haut. 26/27 juillet 2015
Sorata, court séjour, toujours plus haut. 26/27 juillet 2015Sorata, court séjour, toujours plus haut. 26/27 juillet 2015
Sorata, court séjour, toujours plus haut. 26/27 juillet 2015Sorata, court séjour, toujours plus haut. 26/27 juillet 2015
Sorata, court séjour, toujours plus haut. 26/27 juillet 2015

Cerise sur le gâteau, c'était la fête à Sorata et dans les villages environnants.

Nous avons donc eu droit à quelques concerts de bandas et danses traditionnelles. Tout ça abondamment arrosé de bière Huari....

Sorata, court séjour, toujours plus haut. 26/27 juillet 2015
Sorata, court séjour, toujours plus haut. 26/27 juillet 2015Sorata, court séjour, toujours plus haut. 26/27 juillet 2015

Et le mardi 28 juillet, nous voilà parties rumbo le mythique lac Titicaca et Copacabana (ne pas confondre avec la fameuse plage de Río de Janeiro). C'est très facile et pas très long de rejoindre le lac depuis Sorata sans repasser par la Paz, mais bien sûr ce n'est pas direct et il faut faire quelques changements de véhicules: on prend un bus pour la Paz, et on descend à Huarina où on attend un transport pour Copacabana. A San Pedro de Taquina, le bac vous fait traverser le détroit et, une heure plus tard, on est à Copacabana. Donc, vous l'avez deviné, le prochain épisode de ce blog sera dédié au lac dont le nom fait tellement rire mes élèves...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Dona Swann 05/09/2015 11:30

Je reconnais que le cadre est magnifique : quels sommets incroyables !
J'avais évidemment hâte de voir les photos de la fameuse lagune ; on ne peut pas regretter d'y être allé. Et si tu me dis que la descente n'a pas été si épouvantable... que du bonheur !

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog