Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016

  • Cathy Ferré
  • Équateur
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016

​Pour savoir qui sont tous ces enfants, il va falloir aller au bout de cet article! Un peu de patience... Commençons par le commencement. L'un de mes projets au cours de ce nouveau séjour, somme toute assez statique, en Équateur, c'était d'aller sur la côte, pas spécialement pour faire bronzette et trempette comme l'an dernier à Mompiche, mais pour constater de visu les dégâts causés par le terrible tremblement de terre du 16 avril dernier, suivi de nombreuses répliques, elles aussi dévastatrices, et surtout prendre contact avec des responsables d'un projet que mon association France Amérique Latine pourrait soutenir. ​Par le biais d'Eveline, la coloc de Lucía, j'ai rencontré, à Quito, Mélanie, une française qui vit en Équateur depuis une dizaine d'années et qui est une des responsables du projet de solidarité et de reconstruction Poste Rojo. On a longuement échangé sur ce programme et je suis partie pour la petite ville balnéaire de Canoa, au Nord de la province de Manabí et à quelques kilomètres de San Vicente, où le groupe a installé son campement. Après un voyage long et pas très confortable - car, erreur de routarde débutante, je n'avais pas remarqué que le bus emprunté n'était pas un ejecutivo mais un ordinario, aux sièges défoncés et s'arrêtant toutes les cinq minutes pour charger de nouveaux voyageurs - me voilà dans ce qui pourrait être un paradis au décor de rêve: un petit hôtel fort agréable, les pieds presque dans l'eau du Pacifique, que j'avais repéré sur internet et réservé. Donc au bout de 10 heures de route, je me jette dans le hamac de ma terrasse privée.

​Comme d'habitude, cliquez sur les photos pour les agrandir et laissez défiler les trois diaporamas. Si vous utilisez une tablette, mettez-la en position horizontale pour bien voir les photos.

LE ​SUNDOWN BEACH HOTEL Á CANOA

​Cet hôtel a tout ce qu'il faut: des chambres nombreuses et de tailles et prix variés, un jardin commun, une cuisine très bien équipée à la disposition des clients. On peut aussi commander son petit déjeuner et son repas de midi. La famille qui le gère est très sympa et joyeuse. Et puis, les prix sont vraiment modiques eu égard à la qualité des installations.

Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016 Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016 Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016 Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016

CANOA: LE DÉCOR.....

Canoa, sur la côte de Manabi, est un village qui vit essentiellement de la pêche et du tourisme. Il y a encore deux mois, surfeurs, vacanciers et voyageurs s'y pressaient. Il faut dire que le paysage, les belles vagues, la température de l'eau, le spectacle des barques colorées, invitent à la promenade sur cette immense plage et au farniente.

Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016 Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016 Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016 Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016 Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016 Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016

​Et les couchers de soleil sont spectaculaires.

Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016 Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016

 ....ET L'ENVERS DU DÉCOR

Mais les images de carte postale et le plaisir de se promener les pieds dans l'eau ne résistent guère devant la réalité. Canoa a été durement touché par le tremblement de terre. De nombreuses familles ont tout perdu. Alors que les habitats traditionnels ont plutôt bien résisté aux secousses, les maisons modestes en ciment et les bâtiments de plus de deux étages se sont effondrés. On comptabilise une centaine de morts. Les surfeurs, vacanciers et voyageurs ont déserté les plages, ce qui, à la dévastation, ajoute les problèmes économiques. Les secours d'urgence ont été efficaces et l'essentiel des décombres a été évacué mais les ruines sont toujours là et il faudra des années pour reconstruire. Pas même l'église n'a été épargnée.....

Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016 Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016 Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016 Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016 Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016

Nombreux sont les habitants qui logent dans des tentes, fournies par l'aide internationale, des ONG, l'armée ou simplement la solidarité familiale.

Diaporama ci-dessous.

Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016

​Mais les habitants résistent courageusement pour reconstruire, avec l'aide des nombreux volontaires de toutes nationalités qui ont accouru sur le terrain dès le lendemain de la catastrophe.

Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016 Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016 Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016

PROJET DE POSTE ROJO À BAHÍA DE CARAQUEZ

Ce beau projet solidaire est impulsé par un groupe composé surtout d'habitants équatoriens et internationaux qui se sont rendus sur place deux jours après le tremblement de terre. Il se situe dans la partie nord de la province de Manabí, celle qui a été le plus durement touchée par le désastre, précisément dans la région de San Vicente et Bahia de Caraquez. Après avoir géré l'urgence conjointement aux autorités, et fait tout un travail d'état des lieux en interrogeant les habitants, Poste Rojo propose en fait deux projets de manière participative avec les populations: - Reconstruction du quartier très populaire de Maria de Auxiliadora à Bahia de Caraquez. Environ 140 familles concernées. En fait il faut complètement déplacer cette communauté qui vit sur une colline très dangereuse en cas de nouveau tremblement de terre ou de fortes pluies. Un nouveau terrain est en passe d'être accordé par la mairie pour y construire des logements antisismiques, écologiques et en matériaux traditionnels. - Reconstruction mais aussi appui au développement économique intégral (pêche, agriculture, cacao, tourisme communautaire...), dans le canton de Jama qui regroupe plusieurs villages, certains en bord de mer et d'autres en intérieur.

C'est un projet à longue échéance, à soutenir.

​Vue depuis San Vicente, de l'autre côté du río Chone, Bahía de Caraquez a l'air moderne et intacte. Mais, quand on s'approche en empruntant le grand pont qui réunit les deux villes, on se rend compte que c'est loin d'être le cas.

Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016 Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016 Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016

​​Dans le campement établi à San Vicente, l'équipe de Poste Rojo travaille dur pour assurer la logistique qui permettra de concrétiser le projet.

Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016 Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016

​Le quartier populaire de Maria Auxiliadora, situé sur une colline qui surplombe Bahía, a énormément souffert du tremblement de terre et de ses répliques. Les besoins sont immenses, de nombreux habitants ont dû abandonner leurs modestes maisons, détruites ou désormais dangereuses et sont pour le moment logés dans des tentes. La communauté entière est à reloger. Comme à Canoa, personne n'est à la rue mais l'habitat est provisoire et précaire.

Diaporama ci-dessous.

Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016

​​Les techniciens qui ont inspecté les lieux touchés par le séisme ont laissé leur verdict. Affichette verte: tout va bien. Orange: il faut faire des réparations. Rouge: maison condamnée à la destruction.

Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016 Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016

Le jour de ma visite, un groupe venu de Puerto Lopez s'est joint à l'équipe de Poste Rojo pour organiser un après-midi culturel avec les enfants de la communauté de Maria Auxiliadora. Musique, chansons, spectacle de marionnettes, contes, rires.... Un beau moment de partage au cours duquel l'enfance a repris ses droits.

​Diaporama ci-dessous.

Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016
Deux mois après le tremblement de terre: le décor et son envers. Province de Manabí. 20/23 juin 2016

À bientôt pour un nouvel épisode.

En attendant, ​pour découvrir une autre région de la côte Pacifique d'Équateur, un peu plus au Nord, près d'Esmeraldas, vous pouvez lire ou relire cet article de mon voyage de l'an dernier.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog