Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016

  • Cathy Ferré
  • Colombie
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016

Et me voilà en Colombie. Magnifique pays où j’ai bourlingué six mois lors du grand voyage de ma jeunesse en 1985 et où je suis retournée trois petites semaines depuis l’Équateur il y a trois ans. Quand tu entends de la salsa à plein tube, et qu’on te donne du «Mi amor, mi vida… » en veux-tu en voilà, pas de doute, tu es en Colombie (ou à Cuba !). Cerise sur le gâteau : j’arrive au moment où les accords pour un cessez le feu entre l’armée et les FARC ont été conclus, les accords de paix devraient être signés le 20 juillet. Même si bien des questions demeurent, comme celle des prisonniers politiques, celle de l’adhésion populaire, celle de la propriété de la terre et de la nécessaire réforme agraire, celle des autres groupes de lutte armée et des paramilitaires…, c’est un grand espoir après plus de 50 ans de conflit. Magnifique pays où je reviens avec l’envie d’en parcourir tous les recoins mais immense pays dont je ne pourrai pas faire le tour pendant les 40/45 jours que je lui consacrerai puisque je dois être à Lima le 1er septembre. Surtout que je ne suis pas du genre à brûler les étapes et à bouffer du kilomètre sans prendre le temps de m’imprégner des lieux. Je pense donc a priori me cantonner à la partie ouest et faire l’impasse sur la région la plus visitée du nord est de la côte Caraïbe, vers la Sierra Nevada, Santa Marta et le parc Tayrona, là où j’ai passé beaucoup de temps il y a trente ans et où je crois que le tourisme de masse international a pas mal frappé. Ce sera pour un autre voyage.

VALLE DEL CAUCA
Ma première étape, c’est la vallée du Cauca, l’un des trois grands fleuves du pays, pour rendre visite aux courageux paysans du réseau agroécologique que France Amérique Latine, et particulièrement le comité de Marseille, soutient depuis quatre ans. Un beau projet pour résister aux géants de l'agroindustrie et construire des alternatives aux multinationales et à la monoculture de la canne à sucre, qui saccage les terres et l'environnement. Et aussi pour offrir aux habitants de la région, des produits locaux sains, naturels et variés. Pendant mon voyage de 2013, j'avais passé deux jours dans la finca Pura Vida de Alfredo et Gladys, à Andalucía, et j'avais participé aux marchés paysans de la ville de Tulúa. Cette fois-ci, j'aurai plus de temps pour visiter d'autres fermes et rencontrer d'autres membres du réseau.

​Comme d'habitude, cliquez sur les images pour les agrandir et laissez défiler les deux diaporamas. Si vous utilisez une tablette, mettez-la en position horizontale pour bien voir les photos.

Voilà où se situe la vallée du Cauca.

VILLAGES

​Ci-dessous un aperçu de Restrepo, le village où vivent Alain et María et de Darien où nous avons fait un tour.

Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016

​​CHEZ ALAIN ET MARÍA, À RESTREPO

​Mon ami Alain, membre de Fal Marseille et compagnon de route de longue date de la solidarité avec l’Amérique latine, s'est installé dès le début de sa retraite, en Colombie, avec María, qui est de Buenaventura. Ils ont acheté une petite finca dans la partie montagneuse du Valle del Cauca, près de Restrepo et y coulent des jours heureux. J'ai passé chez eux trois jours très agréables et je les remercie encore de leur hospitalité (et des bons petits plats de María).

Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016

Alain s'est transformé en véritable paysan et cultive de manière écologique de quoi subvenir à une grande partie des besoins alimentaires de la maison: fruits, légumes, café.... Il collabore à la construction du Réseau agroécologique et aide beaucoup les campesinos du coin. L'environnement où vivent Alain et María est vraiment magnifique, la vue de leur terrasse et des environs est un enchantement dont on ne se lasse pas.

Petit diaporama ci-dessous.

Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016

​Maisonnettes des environs.

Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016

CULTURE D'ANANAS

​Ces champs d'ananas, une des plus importantes productions de la zone de Restrepo, sont certes très photogéniques mais pas du tout écologiques: monoculture intensive qui appauvrit la terre, utilisation de force engrais chimiques et pesticides, sillons taillés au cordeau... Rien à voir avec la manière dont travaillent nos amis du Réseau agroécologique.

Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016

CHEZ DIANA À RESTREPO

​Diana est un petit bout de femme qui déborde d'énergie et d'idées pour développer la finca familiale qu'elle exploite avec l'aide de sa mère, tandis que son mari est employé dans une administration. Les deux femmes ne ménagent pas leurs efforts pour cultiver tout ce que peut produire cette belle terre du Valle: avocats, mangues, papayes, maïs, goyaves, bananes, plantains.... Et voilà qu'elles vont se lancer dans l'élevage de poules criollas.

Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016

​CHEZ SORAYA À RESTREPO

​Soraya est la soeur de Diana, elle travaille dans la finca voisine, avec ses deux oncles. D'après mes calculs, elle a dans les 35 ans et elle est déjà grand-mère, sa fille aînée ayant été aussi précoce qu'elle pour avoir un premier enfant. C'est encore bien souvent comme ça par ici. L'énergie et le courage ont été partagés en parts égales entre les deux soeurs, car Soraya aussi travaille dur et toujours le sourire aux lèvres, sans jamais oublier d'offrir aux visiteurs un petit tinto (tasse de café), issu de sa production bio. Fruits, céréales, légumes, plantes médicinales, chèvres, volailles, on trouve vraiment de tout chez Soraya.

Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016

CHEZ MANUEL, À BUGA LA GRANDE

​Manuel aussi fait partie de la Red. Mais sa spécialité c'est la gallina criolla, c'est à dire les vraies poules de ferme, nourries avec des aliments naturels et élevées de manière extensive. Gallinas felices, comme dit Alfredo.

​Avec Alain, María et Diana, on est allé chez lui pour récupérer une couveuse à oeufs qu'il avait promis de prêter à Diana pour démarrer son projet d'élevage. Il nous a donc donné une véritable leçon et on a admiré sa basse-cour. Petit diaporama ci-dessous. Ci-contre: ne ratez pas la poulette aux pattes de canard.

Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016

CHEZ ALFREDO ET GLADYS À ANDALUCÍA: FINCA PURA VIDA

Alfredo et Gladys sont vraiment au cœur du projet du réseau, depuis son origine. Scientifiques de formation, lui agronome et elle zoologue, ils ont décidé depuis déjà longtemps d'utiliser leurs compétences pour mettre vraiment les mains dans la terre. Après avoir eu une première expérience de ferme écologique au Costa-Rica, ils sont revenus en Colombie et, en une dizaine d'années, ils ont transformé en paradis de la bio-diversité un petit terrain à l'abandon en zone péri-urbaine, à deux pas d'une voie rapide et des cultures extensives de canne à sucre. Leur petite ferme est aussi le centre de formation en agriculture écologique des paysans du réseau et France Amérique Latine a contribué financièrement entre autres à la construction de la salle de classe.

Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016

​Gladys est la spécialiste de l'élevage de gallinas criollas et des dindons que la famille vend dans les marchés paysans de Tulúa et Andalucía. Elle sait vraiment tout sur le miracle de la ponte des oeufs et partage ses connaissances avec passion. Les oeufs des vraies poules criollas sont bleus. Étonnant, non?

Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016

CHEZ ANA, À BUITRERA, ZONE RURALE DE CALI

​Ana aussi est une figure importante du réseau. Elle produit et vend du pain bio, elle a contribué à lancer le projet de canastas (paniers paysans, type AMAP) que FAL a suggéré d'organiser. J'ai passé avec sa famille une journée très sympathique, dans sa jolie maison avec vue sur la sierra des Farallones.

Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016

CASAS DE SEMILLAS

Les casas de semillas qui permettent la mise en commun et l'échange de graines natives constituent un aspect très important du projet, pour favoriser la souveraineté alimentaire et lutter contre le pouvoir des multinationales qui veulent imposer les semences transgéniques. Les paysans colombiens sont en lutte contre le manque de soutien du gouvernement, la concurrence des produits importés suite aux accords de libre échange signés avec les États-Unis et l’Union Européenne,l'accaparement des terres par des grandes entreprises agro-alimentaires, la "résolution 970" dont le but est d'interdire la réutilisation des semences...

Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016

​MERCADO CAMPESINO DE CALI

Le réseau gère 13 marchés paysans dans la province Valle del Cauca. Il y a trois ans, j'avais visité celui de Tulúa, cette fois-ci, je suis allée à celui de Cali, qui se déroule tous les samedis matin dans le sud de la ville et rassemble petits producteurs et clients fidèles. Les paysans sont là dès six heures du matin et proposent aux acheteurs café bio, fruits, légumes, miel, épices, confitures, pâtisseries, tisanes, cosmétiques naturels et j'en passe....

Diaporama ci-dessous.

Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016
Con los Campesinos del Valle del Cauca. 26 juin/3 juillet 2016

​Hasta luego. Prochain épisode depuis la côte pacifique colombienne...

Jean-José 10/07/2016 13:38

Salut Cathy
Ici en attendant le match France-Portugal les Marseillais cherchent l'ombre, pas un souffle d'air frais, 35° en centre ville aujourd'hui… Merci pour ces visages, ces couleurs, on aimerait avoir parfois le son des voix ! On croise les doigts pour la paix possible, sans illusions mais avec la conviction que continuer à s'entretuer en ayant oublié depuis longtemps pourquoi on avait commencé n'est certainement pas une voie d'émancipation de l'humanité.

Cathy Ferré 21/07/2016 05:11

Au moment oú je te réponds, cher Jean-José, je suis un peu plus au Nord, dans une petite ville près de Medellín, et c'était la fête pour le match Colombie Equateur de la coupe Libertadores....Ambiance joyeuse et insouciante malgré une situation toujours bien complexe. Le référendum sur les accords de paix commence á se préparer. Bises et bonnes vacances.

Dona Swann 10/07/2016 12:24

Un de mes amis vit en Colombie. Il est retourné à Bogota, mais je reconnais les paysages plus ruraux où il a vécu quelques années et qui sont tout à fait enchanteurs. Le mode de vie de tes hôtes, certainement pas simple tous les jours, fait tout de même rêver.
On croise les doigts pour la bonne menée des accords de paix.

Cathy Ferré 21/07/2016 05:05

Oui, Florence, la Colombie est un pays magnifique et son peuple si chaleureux et combatif mérite de vivre enfin en paix et justice. Mille bises et bonnes vacances.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog