De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016

  • Cathy Ferré
  • Colombie
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016

Et voilà le troisième épisode de mon parcours parmi quelques-uns des "plus beaux villages" de Colombie. Après Mompox et Barichara, je continue ma route vers le sud, je me rapproche lentement de Bogotá et j'arrive à Monguí, dans le Boyacá. Je vais vers le sud, certes mais la température diminue nettement. Il faut dire que Monguí se situe à 2900 m et au coeur de la Cordillère orientale, à proximité de la Sierra Nevada del Cocuy. 2000 m de plus et 20 degrés de moins que lors de mon étape précédente: vite, je ressors les pelures, doudoune, bonnet et gants de laine qui dormaient au fond de mon sac à dos depuis des semaines. Sur la carte, Barichara - Monguí, ça n'avait pas l'air très loin... Illusion d'optique ! Encore une fois, une longue journée de transport a été nécessaire: départ de Barichara vers 9h, changement de bus à San Gil, puis Tunja, capitale du département, puis Sogamoso et enfin arrivée à destination en fin d'après-midi. Comme d'habitude, cliquez sur les images pour les agrandir et laissez défiler les deux diaporamas. Si vous utilisez une tablette, mettez-la en position horizontale pour bien voir les photos.

Monguí vu d'en haut.

De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016

PLAZA PRINCIPAL

​Les Monguiseños sont très fiers de leur cité qu'ils considèrent comme le plus beau village du Boyacá. Il faut reconnaître que cette localité de 5000 habitants, fondée au début du XVIIème siècle, présente une belle architecture coloniale. La place principale, avec sa basilique, sa fontaine de pierre, et le magnifique couvent franciscain, est particulièrement réussie.

De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016

Dans les rues, presque toutes les façades sont blanches, avec des volets verts et des fleurs à profusion.

De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016

HOSTAL CALICANTO

À Monguí, mon choix s'est porté sur le joli hôtel près du vieux Puente Real Calicanto: une impressionnante casona au bord du río Morro, au milieu d'un beau jardin, dotée de grandes chambres au mobilier rétro, d'un grand salon convivial et d'un bar très kitsch fréquenté par les habitants du village. Celina, la patronne est charmante et je n'ai même pas payé l'équivalent de 10 euros, excellent petit déjeuner compris. En plus j'y ai rencontré Tina, une jeune voyageuse allemande avec qui j'ai vite noué amitié et partagé quelques jours très sympathiques. Que demande le peuple ?

De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016

FIESTA DEL MAÍZ

​​Ma première idée avait été de commencer mon séjour dans le Boyacá par le célèbre village de Villa de Leyva où avait lieu ce même week-end le festival de las cometas (cerfs-volants) mais j'ai finalement renoncé et inversé mon programme après cinq ou six coups de téléphone et autant de mails infructueux pour tenter de réserver une chambre. Visiblement, tous les hôtels étaient pleins et le village encore plus pris d'assaut que d'habitude par les bogoteños qui s'y pressent en fin de semaine. Mais finalement, à Monguí aussi, il y avait de l'animation avec beaucoup moins de foule et essentiellement les habitants de la région. C'était la fête du maïs avec dégustation de plats traditionnels, fanfares et concours de danses folkloriques. Ambiance gastronomique et bon enfant à découvrir dans le petit diaporama ci-dessous.

De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016

PUEBLO DE LOS BALONES

​Une étonnante caractéristique de Monguí, c'est la fabrication de "pelotas". En effet, depuis le début du XXème siècle, le village a acquis une renommée mondiale dans cette spécialité et exporte plus de 300 000 ballons de football par an. Une industrie qui fournit des emplois à une centaine d'habitants, surtout des femmes, qui s'organisent le plus souvent en petites coopératives. Autour de la place principale, on trouve de nombreuses tiendas qui vendent des ballons de toutes les couleurs et on peut visiter des ateliers pour observer ce travail encore très artisanal.

De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016

LAGUNA DE TOTA

Dans le Boyacá, et plus particulièrement la province de Sugamuxi, la "Vallée du Soleil" en langue chibcha, la nature est reine et la région de Monguí est riche en paysages sublimes. Le lac de Tota, plus grand lac de Colombie, en est un exemple. J'ai un peu la mémoire qui flanche mais je crois bien m'y être promenée lors des six mois que j'ai passés dans le pays en 1985. Je me souviens de ces champs d'oignons à perte de vue le long des rives. Ils sont toujours là, offrant un joli contraste de couleurs avec le bleu des eaux. Mais quand on sait (et qu'on sent) que cette agriculture n'a rien d'écologique et se réalise à grands coups de pesticides, le tableau est un peu moins idyllique. Ceci dit, ne boudons pas notre plaisir: avec Tina, Julio et Saron, nous avons passé une bien belle journée à faire le tour de la lagune, dans la voiture de ce jeune couple de Barranquilla en vacances dans la région, à marcher sur le sable de l'insolite Playa Blanca, une plage de Côte d'Azur à 3000 m d’altitude, à manger de la truite et admirer le coucher de soleil.

De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016

PÁRAMO DE OCETÁ: LE MUST!

Monguí se situe au point de départ du magnifique trekking vers le páramo de Ocetá. Le páramo, c'est un écosystème tropical, constitué de prairies, lacs de montagne et végétation unique, qui n'existe que dans quelques pays comme la Colombie, l'Équateur, le Venezuela, et qui se développe entre 3000 et 5000 m d’altitude. Je suis partie pour cette excursion avec Tina et notre guide était María, surnommée la Maruja, le personnage qu'elle représente dans les spectacles de théâtre auxquels elle participe. Car la talentueuse María a plus d'une corde à son arc: guide, artiste, poétesse, fine connaisseuse de la culture huisca, cuisinière émérite qui prépare un livre de recettes traditionnelles. Nous avons passé toutes les trois une fatigante mais merveilleuse journée de marche jusqu'à 3800 m d’altitude, ponctuée de récits, légendes, échanges passionnants, rires, et, somme toute, avec un temps plutôt clément et même du soleil après la pluie du matin. Un lieu absolument magique, une randonnée inoubliable, un paysage somptueux, une guide exceptionnelle, une sympathique compagne de promenade. Que demander d'autre? Peut-être dix degrés de plus. Mais, face à tant de beauté, on se rit du froid.

Promenade au milieu des brumes du páramo dans le diaporama ci-dessous.

De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016

Les plantes les plus belles du páramo sont les frailejones, arbustes aux grandes feuilles duveteuses et fleurs jaunes. Je n'en ai vu autant que en Colombie et au Venezuela. Celles du Páramo de Ocetá sont particulièrement développées et d'espèces et tailles très variées.

Sur ces images bucoliques, je prends congé et je vous donne rendez-vous pour la prochaine étape, encore dans le Boyacá, à Villa de Leyva, dernier des quatre villages qui auront émaillé ma route entre la côte Caraïbe et la capitale. C'est donc après l'épisode suivant que vous pourrez voter pour votre village favori. Hasta luego.

De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016De plus beau village en plus beau village (3): Rafraîchie mais ravie à Monguí. 14/16 août 2016
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog