Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016

  • Cathy Ferré
  • Chili
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016

¡CHILE!

Et me voilà donc au Chili pour la première fois de ma vie! Pour moins de temps que prévu lorsque j'ai imaginé le programme de ce voyage, puisque, comme mon rendez-vous du 2 septembre à Lima avec mon ami Christian a été annulé, j'ai joué les prolongations dans ma Colombie chérie, et maintenant, il faut que je me presse un peu car j'ai un billet de retour de Santiago à Quito le 11 octobre. Mais presque deux semaines, ça me donnera un bon avant-goût de ce nouveau pays et je pourrai passer quelques jours dans le magique désert d'Atacama, dont je rêve depuis longtemps. Le 28 septembre au petit matin, j'ai donc quitté Arequipa: quatre heures de bus plus tard, j'étais à Tacna, dernière ville péruvienne en plein milieu du désert. Du terminal de bus de Tacna, des taxis collectifs font un arrêt à la frontière puis emmènent les voyageurs vers Arica, première ville chilienne à deux heures de route. Et toujours le désert de toutes parts! En arrivant à Arica, j'ai tout de suite acheté un ticket de bus pour San Pedro de Atacama, pour le lendemain soir, et je me suis installée pour une nuit et une journée dans un hôtel proche du terminal  et à deux pas d'une grande plage. Arica est en effet une station balnéaire prisée des familles chiliennes. Bon, je préfère un autre genre de plages; en plus, ce n'est pas encore la saison pour faire trempette et Arica n'est pas une ville inoubliable mais, pour une courte halte, c'est tout à fait agréable de se promener un peu dans le centre et sur les quais. Premières surprises en arrivant au Chili: il faut avancer la montre de deux heures et les automobilistes s'arrêtent pour laisser passer les piétons! Et les prix montent en flèche (mais ça, je m'y attendais). Ci-dessous les immenses plages vues depuis le promontoire de El Morro et la célèbre cathédrale San Marcos, dessinée par Gustave Eiffel.  

Comme d'habitude, cliquez sur les images pour les agrandir et laissez défiler les trois diaporamas. Si vous utilisez une tablette, mettez-la en position horizontale pour mieux voir les photos. Cet article est long, avec beaucoup de photos, des liens et même des vidéos. Alors, prenez votre temps! 

Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016 Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016

SAN PEDRO DE ATACAMA 

Après douze heures de bus de nuit en siège-cama plutôt confortable, j'arrive le 30 septembre dans la matinée à San Pedro de Atacama. Ce gros village de 5000 habitants, à 2440 mètres d’altitude, est le point de départ pour explorer l’immensité du désert et de l’altiplano. Le village est une destination très touristique avec de nombreux restaurants, des boutiques souvenirs et des agences de voyages à chaque coin de rue. On y croise plus d'étrangers que de locaux, mais c'est le point de départ idéal pour rayonner dans toute la région. Je pensais y retrouver le froid polaire éprouvé l'an dernier dans la région du salar de Uyuní, de l'autre côté de la frontière bolivienne. Que nenni! Dans le village, de jour, il fait très chaud et les nombreux voyageurs se baladent en short et débardeur. Et, pendant les excursions, passées les premières heures où doudoune et bonnet de laine sont indispensables, dès que le soleil commence à taper, les tenues légères sont de rigueur. Ci-contre et ci-dessous, des images de la jolie église (qui était peinte en blanc depuis des décennies et a retrouvé il y a peu sa couleur naturelle ), des maisons d’adobe et des ruelles en terre, et de la vue sur le volcan du Licancabur (5916 m d'altitude), dont j'ai déjà admiré le versant opposé, en août 2015, depuis la Bolivie.

Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016 Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016 Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016

ÉTOILES ET COSMOS

Non seulement le désert d'Atacama est l’un des endroits les plus arides au monde mais c’est également celui où on trouve le ciel le plus pur. La transparence y est telle qu'elle permet d'observer jusqu'aux confins de l'univers. Les astronomes venus du monde entier se rassemblent dans le plus grand observatoire jamais construit, qui se situe à 3000 m d'altitude. Pour ma part, je me contenterai d'admirer les étoiles depuis un terrain un peu à l'écart du village, en me souvenant avec émotion du magnifique film de Patricio Guzmán "Nostalgie de la Lumière", où, tandis que les astronomes scrutent les galaxies les plus éloignées, des femmes remuent les pierres à la recherche des ossements leurs parents disparus. Car la sécheresse du sol conserve intacts les restes humains : ceux des momies, des explorateurs et des mineurs. Mais aussi, ceux des prisonniers politiques de la dictature.

 

 

EXCURSIONS DANS LE DÉSERT D'ATACAMA

Rien de plus facile que d'explorer les alentours de San Pedro: il suffit de choisir une agence et de faire son marché parmi les quantités d'excursions guidées qu'elle propose. Impossible de tout voir en 4 jours. Je jette mon dévolu sur un "paquet" de trois "tours" qui me permettront de voir quelques lagunes, la Vallée de la Lune et les célèbres geysers de Tatio. Ainsi que de faire de nouvelles rencontres sympathiques avec un basque, une allemande, une anglaise, et une chilienne du sud.... Et d'observer avec effarement et énervement des groupes de jeunes latinos obsédés par les selfies! Il y aurait une enquête sociologique à faire sur ce nouveau besoin frénétique de se tirer le portrait en gros plan toutes les trois minutes! 

LAGUNAS ALTIPLÁNICAS

L'altiplano autour de San Pedro de Atacama compte plusieurs lagunes aux couleurs incroyables et peuplées de flamants roses ou de vigognes. Départ en mini-bus à six heures du matin pour admirer celles de Chaxa, de Miscanti et de Miñiques. L'an dernier, pendant mon tour de quatre jours dans le Sud Lípez et le salar de Uyuní, j'ai traversé de nombreux paysages assez similaires - autour de la Laguna Colorada, la Laguna Verde et la Laguna Celeste - mais c'est un tel plaisir pour les yeux que je n'ai pas regretté de renouveler la balade. Une autre excursion, en fin de journée, me mènera à la lagune Cejar, un lac de sel où on peut se baigner. La concentration en sel est si importante qu'on y flotte sans effort. Mais l'eau est quand même bien frisquette: je n'y resterai guère plus de temps que celui de la photo!

Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016 Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016 Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016 Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016 Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016 Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016

SALAR DE TALAR  

À 4000 m d'altitude et à une centaine de kms de San Pedro, dominé par le volcan Caichinque, le salar de Talar est une autre belle destination. Je m'attendais à un paysage semblable à celui d'Uynuní, mais non, c'est très différent, peut-être un peu moins impressionnant mais superbe.

Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016 Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016 Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016

GEYSERS DEL TATIO

Une des excursions les plus formidables offertes par la région est celle qui mène aux Geysers del Tatio, à 90 kms de San Pedro, à 4200 mètres d'altitude, au pied des volcans Tatio et Linzor. Départ à 4 heures du matin. Il fait froid, très froid , et je ressors toutes mes pelures. En effet, c’est au lever du jour que les geysers sont les plus impressionnants car la différence de température (la nuit il peut faire -20 °) permet la formation de somptueuses cheminées de vapeur qui atteignent dix mètres de haut. Le but est donc d’être là au réveil des geysers, même si l’on se sent encore un peu endormi soi-même. C’est cette euphorie du petit matin qui donne au site toute sa magie. Se mêlent le trajet dans l’obscurité, les lueurs sur les volcans des alentours, le blanc des rideaux de vapeurs se déplaçant lentement sur le haut plateau, l’ivresse de l'altitude… On descend du van les yeux grands ouverts, mais comme dans un rêve. Face à nous, 80 geysers crachent une eau bouillonnante tandis que la terre gronde sous nos pieds. Contrairement à la plupart des geysers, ceux du Tatio sortent de terre en continu, comme des fontaines. Là aussi, je suis étonnée par la différence avec le paysage des geysers Sol de Mañana, observés l’an dernier côté bolivien. Lorsque le soleil pointe, le site change de visage, la température monte, les flaques d’eau s’illuminent. Comme en Bolivie, on peut faire trempette dans un bassin thermique. Mais, cette fois-ci, je m'abstiendrai car, tour organisé oblige, le temps est compté (un peu trop à mon goût), et il faut choisir entre la baignade et la promenade sur le site. D'une surface de plus de 30 km², El Tatio est le plus vaste site de geysers de l'hémisphère sud et la troisième plus grande zone géothermale au monde, après celle du Yellowstone et du Kamchatka. 85 fumerolles, 60 sources chaudes, 40 geysers et quelques volcans de boue parsèment la zone. La plupart des sources atteignent 85-86°C, la température d'ébullition de l'eau à 4.300m d'altitude ! Sept forages profonds ont été creusés entre 1969 et 1974 pour exploiter cette chaleur géothermique et alimenter en électricité la mine de cuivre de Chuquicamata et la ville de Calama situées à plus d'une centaine de kilomètres de là. Pour des raisons techniques ces installations sont aujourd'hui presque totalement abandonnées et la région, protégée, n'est plus utilisée qu'à des fins touristiques. Diaporama ci-dessous. 

 

Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016

VALLÉE DE LA LUNE

El Valle de la Luna, situé à une vingtaine de kilomètres de San Pedro, à 2600 mètres d'altitude, est une splendide vallée nichée au creux de la cordillère de sel et dotée d'étranges formations rocheuses. Déclarée Sanctuaire de la Nature, c'est une dépression entourée de collines aux extraordinaires dunes et crêtes ciselées par le vent, telles que Las Tres Marías et El Anfiteatro. Elle s'est formée il y a 22 millions d'années, lors de l'apparition de formations et plissements de couches d'une ancienne saline, qui ont convergé de façon horizontale à cause des mouvements de l'écorce terrestre et de l'activité volcanique. L'absence de vie animale et végétale et la sécheresse extrême en font un des lieux les plus inhospitaliers sur Terre. Mais le spectacle en fin d'après-midi est vraiment de toute beauté. C'est l'excursion que j'ai préférée, entre autres parce qu'on y marche un peu plus que dans les autres promenades. On la commence en tee-shirt vers 16h et on la termine au coucher du soleil, bien plus chaudement vêtu. Ci-dessous 2 photos de la randonnée et un diaporama des magnifiques paysages. 

Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016 Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016

MACHUCA

Situé à 4000 mètres d'altitude, le village de Machuca, presque déserté par ses habitants, revit un peu grâce au tourisme. Les rares villageois se consacrent à l'élevage mais le passage fréquent de voyageurs, au retour des geysers del Tatio, leur permet d'écouler une grande partie de leur production agricole, gastronomique et artisanale. C'est une halte idéale pour faire quelques emplettes équitables, observer l'habitat traditionnel, la jolie église, et surtout se régaler d'une brochette de viande de lama ou d'une empanada de queso....

 

 

Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016 Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016 Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016 Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016

BESTIAIRE

Vigognes, flamands roses, gaviotas (mouettes) des Andes, canards....

Voilà les animaux qui croisent les chemins des randonneurs et qu'on peut apercevoir au bord des lacs et le long des routes du désert d'Atacama.

Nature vivante et libre! 

 

Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016 Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016 Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016

JEUX DE LUMIÈRE

Le désert d'Atacama jouit d'une lumière exceptionnelle. Ce n'est pas pour rien que Patricio Guzmán a intitulé son documentaire "Nostalgia de la la luz". Cela donne lieu à de féeriques reflets dans les lagunes, à des couleurs incroyables et à des couchers de soleil somptueux. Jugez-en vous- mêmes dans les quelques photos ci-dessous.

 

Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016 Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016 Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016 Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016 Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016

MINE DE CHUQUICAMATA

Après quatre jours en pleine nature autour de San Pedro d'Atacama, changement de décor. Je déménage à Calama, la "grande" ville de la région et je pars visiter la monstrueuse mine de cuivre. Cette mine était déjà connue et exploitée à l'époque pré-colombienne, par les ethnies qui peuplaient la région. D'ailleurs, le mot aymara "chuquicamata" signifie "tierra de los chucos". C'est l'entreprise nationale Codelco qui exploite la mine et organise les visites. Elle appartenait autrefois à une firme étasunienne mais  fut nationalisée par le gouvernement de Salvador Allende en 1971 et n'a jamais été reprivatisée même pendant les années de dictature et d'ultra-libéralisme. Le Chili est depuis longtemps le premier producteur mondial de cuivre. "Chuqui" fonctionne 24 heures sur 24. Les trains chargés de plaques de cuivre acheminent leurs cargaisons vers le port d'Antofagasta d'où le minerai est exporté aux quatre coins du monde. C'est la plus grande mine à ciel ouvert de la planète: un trou béant de 4 km sur 5 km et de plus de 800 m de profondeur. Chaque année, les engins extraient environ 600 000 tonnes de cuivre. Une ruche gigantesque où les mineurs des temps modernes creusent, dynamitent, broient la roche. Par rotations incessantes les énormes camions vont et viennent au cœur de la mine dont la forme elliptique permet d'apprécier l'échelle de ce titanesque chantier. Actuellement, un énorme tunnel est en travaux pour explorer encore plus loin sous la surface de la terre car les géologues estiment qu’il y a une épaisseur de 1000 mètres de minerais exploitables, la même épaisseur qui a été exploitée jusque làCe qui fait que, d'ici 2020, ce sera la plus grande mine souterraine au monde. Et, comme entre celle-ci et la petite mine (mina sur), située à quelques kilomètres, il existe un gisement exploitable, la montagne séparant les deux mines est en train d’être rasée pour connecter les deux mines ce qui aboutira à un trou de 10 km de long. Les mythes du développement économique et de la croissance incessante n'ont que faire de la protection de la nature ni de la santé des habitants!

L’ingénieur, par ailleurs fort sympathique et intéressant qui accompagne le groupe, nous assure que les normes écologiques sont respectées et que les bénéfices de l’exportation du minerai permettent de financer les services publics du pays. Quand on connaît les luttes des communautés paysannes et indigènes contre tous les grands projets miniers et celles des étudiants chiliens contre la privatisation des universités et pour une éducation gratuite et de qualité, on a des doutes !

Pour vous rendre compte du gigantisme de Chuqui, zieutez un peu le diaporama ci-dessous. 

Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016

Et, comme c'est face au spectacle de l'exploitation des mineurs de Chuquicamata, que Ernesto Guevara a commencé à devenir el Che, voici cet épisode raconté par Walter Salles, dans le film Diarios de motocicleta, que j'étudie chaque année avec mes élèves de première. 

​​

VILLAGE DE CHUQUICAMATA  

Avant d'accéder au mirador de la mine, on passe par le village-fantôme de Chuquicamata. C'est là que vivaient les mineurs et leurs familles depuis l'époque où l'Anaconda Copper Company exploitait la mine. En 2007 cette cité de 20 000 habitants fut évacuée soi-disant pour prévenir les risques sanitaires liés à la pollution. Mais les habitants ont dû en bouffer de la poussière et des saletés, à deux pas de la mine, alors que leurs maisons commençaient à être enfouies sous les collines, pas du tout naturelles mais constituées des résidus de terre et de pierre rejetés après l'extraction du minerai! En fait, c'est surtout pour étendre l'exploitation de la mine que les ouvriers ont été relogés à Calama. C'est très étrange de voir que tout est resté en place: les maisons, les boutiques, l'école, la banque.... Comme si les habitants allaient rentrer le soir. D'ailleurs, l'évacuation ne s'est pas faite sans heurts ni sans larmes et on voit encore des phrases nostalgiques peintes sur les murs de ce village-fantôme: 

  • Aquí fuimos niños.....
  • Gracias, chuquito, por los años felices.....
  • Los mejores años se quedan aquí....
  • Chuqui vive.....

 

Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016 Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016 Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016

INFOS PRATIQUES : Il est obligatoire de réserver quelques jours avant la visite. Pour cela il faut envoyer un e-mail à l’adresse visitas@codelco.cl en spécifiant la date où vous souhaitez venir (visite du lundi au vendredi à 13h). CODELCO vous demandera de reconfirmer par e-mail succint 24h avant votre visite et vous donnera rendez-vous dans ses bureaux. Calama n'a pas un intérêt fondamental mais j'ai passé une journée assez agréable dans cette petite ville ouvrière. 

Pour ceux qui aiment bien se situer. En attendant que la section "plans" d'Overblog fonctionne à nouveau.

Pour ceux qui aiment bien se situer. En attendant que la section "plans" d'Overblog fonctionne à nouveau.

Le 5 octobre, j'ai rejoint Santiago en avion. Le billet m'a coûté l'équivalent de 43 euros , soit moins cher que le trajet en bus qui dure 22 heures! Sky airline, une compagnie low-cost qui s'impose de plus en plus sur le marché chilien, permet vraiment de faciliter les trajets entre les différents régions de ce pays qui s'étend comme un long spaghetti entre Pacifique et Cordillère. Une expérience à ne pas oublier pour un prochain voyage par ici, puisque cette fois, je n'aurai guère de temps pour en voir beaucoup plus. Ci-dessous quelques photos de Calama et du désert, vus du ciel.

Prochain épisode: Santiago de Chile. ¡No te lo pierdas!

Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016
Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016 Tacna, Arica, Atacama, Machuca, Chuquicamata, abracadabra! 28 septembre/4 octobre 2016

Et, pour ceux qui auraient envie de voir ou revoir le récit de mon voyage de l'an dernier au salar de Uyuní, juste de l'autre côté de la frontière, c'est là! 

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog