Mindo, bosque nublado (27/29 juillet 2018)

  • Cathy Ferré
  • Équateur
Mindo, bosque nublado (27/29 juillet 2018)

Deuxième escapade familiale dans les alentours de Quito ce dernier week-end de juillet. Destination: Mindo, à deux heures environ au nord-ouest de la capitale, à 1200 m d’altitude, en plein "bosque nublado", un type de forêt tropicale dont la particularité, comme son nom l’indique, est d’être surmontée d’une brume de nuages quasi permanente. Ce sympathique village est devenu une destination à la mode chez les jeunes quiteños écolos et adeptes des sports à sensations fortes comme le rafting, canyoning, tubbing, accrobranche, escalade, etc.... C'est aussi le paradis des oiseaux, des papillons et des cascades. Et last but not least: on s'y régale de nombreuses et variées recettes de truchas (truites)  dans les agréables restaurants en terrasses et jardins. J'y ai déjà fait un séjour en 2012 avec Lucía et nous y revoilà pour deux jours bien agréables. Pour l'aller, Lucía travaillant le vendredi jusqu'à 16h00, on loue un taxi qui nous y transporte pour 50 dollars. Et au retour bus à 3 dollars chacun jusqu'au terminal Ofelia, à Quito. 

Randonnée vers la cascade de Nambillo 

Les balades entre terre et nuages sont profusion à Mindo. Il y a entre autres un "sanctuario de cascadas", accessible en "tarabita" (tyrolienne), où j'avais crapahuté il y a cinq ans. Mais, pour notre première journée, et avec le petit Matis sur le dos de son père, on fera le choix de la facilité et on ira simplemente au balneario de Nambillo. Camionnette pour arriver à l'entrée du chemin puis une demi heure environ de descente au milieu d'une végétation luxuriante et de torrents impétueux, avant de se poser au bord de la rivière et de faire trempette dans les piscines naturelles avec vue sur la cataracte. Notre bout de chou est tout à fait dans son élément et la balade en sac à dos lui convient parfaitement. 

Ci-dessous petit diaporama à laisser défiler pour avoir une idée du paysage. 

 

Mindo, bosque nublado (27/29 juillet 2018)
Mindo, bosque nublado (27/29 juillet 2018)
Mindo, bosque nublado (27/29 juillet 2018)
Mindo, bosque nublado (27/29 juillet 2018)
Mindo, bosque nublado (27/29 juillet 2018)
Mindo, bosque nublado (27/29 juillet 2018)
Mindo, bosque nublado (27/29 juillet 2018)
Mindo, bosque nublado (27/29 juillet 2018)

Pour cette journée de promenade, on a retrouvé ma copine rouennaise Claude et deux de ses petits enfants franco-équatoriens, Copal et Lila. Mathias, le fils de Claude, vit en effet à Mindo depuis pas mal d'années. Claude et moi avons donc entre autres le point commun d'avoir des attaches dans ce pays. Mais comme on a des tas d'autres raisons de bien s'entendre, on a déjà fait plusieurs virées ensemble: en 2012, dans la superbe vallée de l'Intag et en 2016, dans la zona cafetera en Colombie (le fameux épisode fantôme de mon blog d'il y a deux ans, pour cause de photos disparues dans le cyberespace !). La petite bande s'est bien amusée sur le chemin : ponts suspendus, passages en rappel, balançoires de Tarzan... 

Ci-dessous: diaporama à laisser défiler. Et quelques photos que vous pouvez agrandir en cliquant dessus. Pensez à placer votre tablette en position horizontale. 

Mindo, bosque nublado (27/29 juillet 2018)
Mindo, bosque nublado (27/29 juillet 2018)
Mindo, bosque nublado (27/29 juillet 2018)
Mindo, bosque nublado (27/29 juillet 2018)
Mindo, bosque nublado (27/29 juillet 2018)
Mindo, bosque nublado (27/29 juillet 2018)

La cascade de Nambillo 

Barbotages et grignotages. Barbotages et grignotages.
Barbotages et grignotages.

Barbotages et grignotages.

Papillonnages au Mariposario 

Notre deuxième journée sera consacrée au farniente dans le joli jardin fleuri de notre auberge (voir ci-dessous), et à une visite du mariposario. Car Mindo est connu entre autres pour sa richesse en espèces de papillons. La célèbre ferme aux papillons est située à une demi-heure à pied du village. Moi qui ne suis habituellement pas une fan de ce genre de lieux de démonstration pour les touristes,  je reconnais que le Mariposario a plutôt fait du bon travail. Explications didactiques sur le développement et la naissance de ces bestioles, envols multicolores de tous côtés: de quoi ravir notre Matis... Encore un diaporama à laisser défiler

 

Mindo, bosque nublado (27/29 juillet 2018)
Mindo, bosque nublado (27/29 juillet 2018)
Mindo, bosque nublado (27/29 juillet 2018)
Mindo, bosque nublado (27/29 juillet 2018)
Mindo, bosque nublado (27/29 juillet 2018)
Mindo, bosque nublado (27/29 juillet 2018)
Mindo, bosque nublado (27/29 juillet 2018)

Notre chaumière: Ananaw. 

Encore un excellent choix. Bon, sans vouloir me vanter, j'ai généralement un bon oeil pour dénicher les bons plans côté logement. Lors de mon séjour précédent, j'avais posé mon sac à la Casa de Cecilia, très agréable auberge, dans le village, avec une grande terrasse donnant sur la rivière et remplie de colibris. Mais cette fois-ci, j'ai privilégié le style cabañas dans un magnifique jardin fleuri, sur un chemin tranquille à cinq minutes à pied du centre. Mon petit Matis était aux anges et s'est éclaté à poursuivre les chats entre les plantations. Cliquez sur les photos pour les agrandir. 

 

Mindo, bosque nublado (27/29 juillet 2018)Mindo, bosque nublado (27/29 juillet 2018)
Mindo, bosque nublado (27/29 juillet 2018)Mindo, bosque nublado (27/29 juillet 2018)

Prochain épisode: Cathy à la ferme avec les campesinos du Valle del Cauca  (Colombie). 

No te lo pierdas. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Suzanne 08/08/2018 14:50

Qué suerte Cathy ! Comme tu me donnes envie !
Profite, profite, profite !
Un abrazo.

Cathy Ferré 08/08/2018 22:54

Gracias y abrazo

Michèle 07/08/2018 19:27

Toute cette verdure, les fleurs les rivières et chutes d'eau nous rafraichissent au moins moralement, nous qui sommes dans la canicule. Bonne continuation dans ton périple. Amitiés. Michèle

Cathy Ferré 08/08/2018 22:53

Gracias y abrazo.

Cathy Ferré 08/08/2018 22:53

Merci et amitiés depuis Cartagena oú la chaleur m'a rattrapée.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog