Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016

  • Cathy Ferré
  • Équateur
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016

Voilà bientôt deux semaines que je suis en Équateur et je ne vous ai pas encore donné de nouvelles. Mais, vous savez que pas de nouvelles, bonnes nouvelles.....

​L'essentiel de mon temps depuis mon arrivée le premier juin au soir s'est déroulé à Quito, entre balades urbaines, repas amicaux, promenades dans les parcs, vie quotidienne avec Lucía, Eveline, sa colocataire et Luís, le futur papa du futur bébé..... J'écrirai un article sur mon nouveau séjour dans la capitale équatorienne un peu plus tard. Ceux qui veulent voir ou revoir des images de cette ville magnifique peuvent lire ou relire la page que je lui ai consacrée dans ce même blog l'an dernier, en cliquant sur le lien ci-dessous.

Aujourd'hui, je vais vous parler de ma première escapade de ce voyage: au sud de Quito dans la Sierra. Mercredi 8 juin, j'ai donc pris l'Ecovía (sorte de tramway quiteño souvent bondé mais très pratique) pour le terminal sud de Quitumbe, puis le bus pour Latacunga. Je descends au croisement pour Saquisilí, j'embarque dans une camionnette et 3 heures environ après mon départ du centre de Quito, je suis sur place.

​Pour bien voir les photos avec une tablette, mettez-la en position horizontale. Vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir. Laissez défiler les diaporamas.

SAQUISILÍ AU PIED DU COTOPAXI

​​J'étais déjà venue à Saquisili en 2009 avec mes amis Christian et Nicole. Et j'avais gardé un souvenir ébloui de son marché hebdomadaire. C'est l'un des plus importants d'Équateur. Chaque jeudi, pas moins de 7 places sont consacrées à la vente et aux échanges de fruits et légumes, céréales, lamas, vaches, cochons, moutons, volailles, lapins et cuyes (cochons d'Inde, menu de choix dans la sierra). J'ai beau avoir vu des dizaines de marchés latino-américains, je ne suis pas encore blasée, je suis toujours fascinée par cette explosion de vie et de couleurs.

​En plus, l'environnement de Saquisilí est agréable et on peut y marcher dans la campagne avec de jolies vues sur les volcans environnants: le Cotopaxi (5897 mètres) et les Ilinizas (5248 mètres). Bon, cette fois, je n'ai pas eu beaucoup de chance avec le temps et les sommets sont restés cachés par les nuages et la brume. Alors, je triche et je mets une photo du Coto prise pendant un autre voyage.

À Saquisilí, j'ai logé dans une maison d'hôtes trouvée sur internet: la quinta Las Mercedes. Bien m'en a pris: chambre très confortable, joli jardin, ambiance familiale, bons repas, conversations animées le soir au coin du feu.

Et cerise sur le gâteau: la compagnie amicale et joyeuse de Mario, Consuelo et Gabriela qui m'ont accompagnée en voiture au petit matin au marché des animaux, à quatre ou cinq kilomètres du village.

​La première étape des marchés de Saquisilí, c'est la feria de los animales. Les grands: vaches, moutons, lamas et cochons, tous bien réunis dans des enclos. Depuis mon premier séjour il y a sept ans, le marché s'est beaucoup développé et organisé. Dès cinq heures du matin, les paysans des communautés alentour viennent à pied, en camion et camionnette pour faire leurs petits emplettes et ça marchande sec.

Consuelo et Gabriela aussi ont fait leurs petites courses: une jeune femelle enceinte pour le jardin de la quinta Las Mercedes, négociée à 120 dollars.

Laissez défiler le diaporama.

Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016

​​Et on continue avec la Plaza de los pollos où se vendent bien sûr poules et poulets, mais aussi canards, dindons, lapins et cuyes, ces gros cochons d'Inde très appréciés lors des repas dominicaux. J'en ai mangé deux ou trois fois et il faut reconnaître que ce n'est pas mauvais....

Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016

​Sur les autres places, on peut admirer les étals de fruits et légumes cultivés dans les campagnes environnantes, de céréales, de panela (blocs de sucre de canne), de fleurs etc..... Là aussi, c'est un diaporama à laisser défiler.

Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016

​TOURISME COMMUNAUTAIRE AU PIED DU CHIMBORAZO.

Après ces deux jours à Saquisilí, je retrouve le vendredi après-midi Lucía et Luís a Latacunga pour aller plus au sud dans la region de Riobamba, précisément à San Francisco de Cunuguachay, au pied du Chimborazo, à 3200 m d’altitude. En deux heures de taxi collectif, nous voilà dans ce paisible hameau, au coeur d'un paysage splendide, hébergés dans les chozas du projet de tourisme communautaire Ahuana géré par l’organisation des femmes "Quilla Pacari" (qui signifie "lune qui se lève" en Quichua). Le logement est agréable: on a deux grandes chambres avec salle d'eau dans une maisonnette à côté du bâtiment principal où la sympathique Susana prépare les repas et nous donne toutes les informations nécessaires. Les soirées se passent dans une grande salle avec cheminée et on rencontre quatre jeunes volontaires françaises qui font un stage sur place.

Depuis 1998, le projet Ahuana, impulsé par un prêtre français, soutient les initiatives des communautés indigènes du territoire de Calpi, dans la province du Chimborazo. Dans ce cadre, les 80 femmes de « Quilla Pacari » accueillent les voyageurs dans la maison du tourisme, gèrent un restaurant, une fabrique de confitures, le musée du lama, produisent de l'artisanat, organisent des promenades guidées. Tout cela en plus du travail agricole familial et dans le but de défendre et partager le patrimoine culturel, diversifier et accroître les revenus des communautés en cherchant des alternatives productives et renforcer la cohésion de la population locale. Les femmes du réseau Ahuana bénéficient d’aide aux financements et reçoivent une formation professionnelle en cuisine, tissage, tourisme, contacts avec les visiteurs, connaissance des plantes etc.......

​Le samedi, nous rejoignons à pied le hameau voisin Palacio Real pour visiter le musée du lama et faire avec Mariana, une des guides de l'association, une promenade de trois heures sur les chemins et les collines. Elle nous décrit les vertus médicinales des nombreuses plantes qui poussent librement et nous raconte la légende des amoureux transformés en lamas par Manco Pacac, premier empereur inca, fils d'Inti, le dieu-soleil, et de Pachamama, la terre-mère. Une bien belle personne, Mariana: courageuse, déterminée, pleine d'humour, cultivée: elle nous explique que les femmes de l'association ont dû mener une première bataille contre leur timidité et leur peur de parler pour parvenir à partager leurs connaissances avec les visiteurs et les emmener en excursions. En tout cas, pour elle, c'est chose faite et elle a gagné ses galons d'oratrice et de guide .

Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016

​Les lamas accompagnent les promeneurs....

Et quelques mâles finissent un jour ou l'autre à la casserole dans le restaurant de la communauté. On a d'ailleurs mangé ce jour-là un délicieux ragoût de lama. Mais, promis, ce n'était pas la viande de la belle Hortensia et de son adorable petit Milou, qui se sont promenés avec nous et devraient poursuivre tranquillement leur carrière.

Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016

​Au dessus de San José de Cunuguachay, on peut faire de splendides promenades. Le dimanche, nous avons marché environ quatre heures parmi les champs de quinoa, avec en permanence de très belles vues sur le Chimborazo, qui, avec 6320 m d’altitude et placé presque sur la ligne de l'équateur, est le sommet le plus éloigné du centre de la planète. Une superbe balade entre 3200 et 3600 mètres d'altitude et, ma foi, je ne sais pas si mon organisme bénéficie encore des globules rouges accumulés lors de mon voyage de l'an dernier, particulièrement pendant les deux mois en Bolivie, mais, pour le moment, je résiste plutôt bien à ces hauteurs.

Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016

​La jolie église de Palacio Real est décorée de peintures naïves représentant des scènes de la vie quotidienne des habitants de la région, leurs fêtes, les paysages, les animaux et les plantes.

​Ces tableaux ont été réalisés de manière collective par adultes et enfants au cours d'ateliers encadrés par un artiste local.

Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016

ET POUR FINIR: GASTRONOMIE DE LA SIERRA :

- lechón hornado (cochon de lait grillé) accompagné de mote (maïs bouilli) et de llapingacho (sorte de purée de pomme de terre) au marché de Riobamba.

- ragoût de lama en sauce, avec quinoa et petits légumes au restaurant du lama de Palacio Real.

- cuy grillé à la feria de Saquisilí. ( il faut cliquer sur la photo pour bien voir la bestiole)

¡​BUEN PROVECHO Y HASTA EL PRÓXIMO EPISODIO!

Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016
Dans la sierra avec les lamas....8/12 juin 2016

Stephanie et Daniel 25/06/2016 01:53

merciiii pour nous avoir fait voyager .....quelle belle découverte

Cathy Ferré 25/06/2016 05:00

Merci à vous, Stéphanie et Daniel inconnus, d'apprécier mon blog. Je suis ravie de vous avoir fait un peu voyager. N'hésitez pas à continuer l'aventure.

Dona Swann 16/06/2016 14:09

J'adore tout, comme d'habitude. Mais il y a tant de choses différentes qu'il est difficile de faire une appréciation synthétique !
Avec les lamas, j'ai vraiment eu l'impression d'être dans un autre monde... c'est peut-être le cas, après tout.
Y a-t-il un sens particulier au phonème "sak", "sach", saqu" dans cette région du monde ? Juste parce que je crois avoir remarqué qu'il était fréquent dans les noms de lieu.

Petite remarque à part : mes correspondants n'arrivent pas à t'envoyer leur contribution au jeu poétique. L'adresse que tu as mise ne semble pas être la bonne. Pourrais-tu me la communiquer ? D'avance merci.

Cathy Ferré 25/06/2016 05:03

Pas de réponse pour le moment à ta question, Flo. Il faut que j'enquête.... J'ai finalement reçu deux beaux poèmes. Bises.

Christine 16/06/2016 06:02

Merci Cathy pour cette première découverte. ...
La bonne nouvelle ici est que j'ai eu Hugo
À très bientôt pour une nouvelle lecture

Cathy Ferré 16/06/2016 18:24

Merci du commentaire. Et super pour la mut á Victor Hugo. Bises.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog